HARRY STYLES MET LA MAIN SUR LE NAIL ART

Pour la promotion de son prochain album Fine Line, l'ex-meneur des One Direction fait la part belle au vernis à ongle, et décline l'art de la manucure en une véritable ode à l'androgynie. Et si Harry Styles était tout simplement l'homme d'aujourd'hui ?


Harry Styles ©Courtesy of Jenny Longworth

Elle est loin la candide apparence du chanteur de boys-band préféré des pré-pubères. Alors que Harry Styles a en très grande partie construit son succès sur son physique de gendre idéal, c'est en solo que l'ex-leader des One Direction se révèle désormais depuis quatre ans, tout en réinventant avec élégance les prétendus codes du genre masculin.


Excentrique, psychédélique, le jeune britannique étonne alors autant qu'il inspire. Son avant-gardisme assumé repousse toujours un peu plus loin les limites du style et de la beauté masculine préconçus, voguant entre blouse transparente à manches bouffantes, comme au MET Gala 2019, et ongles manucurés tout en smiley comme dernièrement sur Instagram. En effet, il y a quelques jours, l'égérie "homme" de Gucci a publié sur son compte une photo teasing particulière faisant la promotion de son nouvel opus Fine Line. Harry s'y expose avec un nail art représentant sur chaque doigt de petits smileys jaunes. Une oeuvre de la styliste ongulaire des stars Jenny Longworth.


A lire aussi : Le Musée qui dépoudre l'histoire du maquillage


Harry Styles au Met Gala 2019 ©Theo Wargo

Ni homme, ni femme


Et ce n'est nullement une première pour Harry Styles. Dès le début de sa carrière solo, ses mains éblouissaient déjà d’excentricité le lancement de l'événement AnOther Man à Londres en 2016 ou les Australian Aria Awards de 2017. D'autres mondanités sont devenus les fiers témoins de ce style transgenre qu'Harry Styles préfère plus aisément lier à de simples envies, plutôt qu'au sexe auquel celui-là appartiendrait.


Dans une interview accordée au journal anglais The Guardian, celui qui se définit ainsi comme un gender fluid clame pouvoir porter ce qu'il veut, comme il le veut, que le vêtement ait été confectionné pour un homme ou une femme :



"Ce que les femmes portent... Ce que les hommes portent... Pour moi, ça n'a rien à avoir avec tout cela. Si je vois une belle chemise et qu'on me dit "Mais c'est pour les femmes !", ça ne me donne pas moins envie de le porter. [...] Je pense qu'au moment où vous vous sentez plus à l'aise avec vous-même, tout devient beaucoup plus facile".

Retour aux sources


L'art de la manucure créative castée par la société moderne comme un rituel de beauté intrinsèquement féminin tant bien à devenir le plus beau synonyme de virilité qui soit. Amnésiques les diktats ? Définitivement. Puisqu'il fût une époque, bien antique, où le maquillage ornait de respect tout mâle "alpha". Alors comme à toute mode, ses innombrables retours aux sources, le vernis à ongles ne pouvait échapper aux hommes de notre ère.


A lire aussi : Beauté Chanel au masculin


La (r)évolution touche ainsi tout le monde, même les plus célèbres. Pendant que Marc Jacobs se réapproprie la tendance en édifiant sur la Toile de subversifs néologismes à commencer par le "male polish" (en écho au traditionnel "nail polish") ou la "MAN-ucure", ce droit à l'identité fluide s'accompagne du soutien en force d'autres univers étonnants, tel celui du rap avec A$AP Rocky. Dans une interview accordée en janvier dernier à l'édition mère de Vogue, l'artiste planétaire affirmait :

"Je pense que les hommes devraient être capables de faire du nail art sans se sentir féminins"

L'émancipation est désormais aux mains du décomplexe masculin. Un petit pas pour l'homme, un grand pour l'Homme.


ET DU CÔTÉ DES DÉFILES ?