JEREMY SCOTT FAIT FI DES DÉFILÉS NEW-YORKAIS

Coup dur pour la Grosse Pomme. Jeremy Scott sera désormais absent de la semaine de la mode américaine organisée à New-York. De plus en plus de designers prennent la même décision. Préférant pour la majorité d'entre eux, la verve d'autres contrées, dont Paris en tête. Mais pourquoi une telle désertion ?


Jeremy Scott ©Imaxtree

La ville de tous les possibles ne semble plus autant faire rêver qu'avant. Alors même que son show s'offre en inauguration de la Fashion Week de New-York (NYFW) ce 7 février à 20h pétante, le designer américain Jeremy Scott a dernièrement annoncé que les mannequins de sa marque éponyme ne défileraient plus dans sa région natale pour ses créations de la saison automne-hiver 2020-2021 prévue cet été. C'est la semaine de la mode parisienne qui servira désormais de nouvelle vitrine pour les looks du yankee.


A lire aussi : Jean-Paul Gaultier fait ses adieux


La France reprend son règne


Une nouvelle isochronique qui tout en attristant l'Amérique, enchante plus que jamais la capitale française. En effet depuis quelques années, celle-ci s'habitue sans encombre à séduire de plus en plus de griffes façonnées à la Big Apple. Car si la décision de Jeremy Scott trouble, elle fait surtout écho à celles déjà prises auparavant par d'autres couturiers aussi importants que lui.


En 2017, Laura et Kate Mulleavy faisaient disparaître Rodarte de la carte des défilés new-yorkais. Quelques mois plus tard, c'était la même rengaine du côté de Jack McCollough et Lazaro Hernandez, directeurs artistiques de Proenza Schouler. Une année après, c'est au tour de Joseph Altuzarra de retirer sa marque éponyme du calendrier de la mode américaine. Et point commun parmi eux tous : ils déménageaient leur défilés en France au profit de la semaine de la mode de Paris.

"Jeremy Scott ne montrera plus sa collection automne-hiver 2020 pendant la Fashion Week de New York . Afin de rendre hommage à la ville qui a lancé sa carrière de designer, Jeremy Scott présentera sa prochaine collection à Paris en juillet".

C'est ainsi que la communication du roi de la pop-culture justifie l'absence de ce dernier dans la NYFW. Et l'hommage semble être en habitude chez la Maison puisqu'il avait déjà été pris en thématique afin de saluer les influences new-yorkaises du streetwear. Le choix de dorénavant défiler lors de la Couture parisienne tend peut-être à dévoiler un nouvel aspect du processus créatif de Jeremy Scott.


A lire aussi : le retour de Balenciaga dans la haute couture


Des métropoles bien plus charmeuses


Cette année, d'autres comme lui ont décidé de bouder le quatrième pilier des capitales mode, mais pas forcément pour la jolie Paris. Les grands noms du secteur tels que Ralph Lauren et Tom Ford, actuel président du CFDA aussi dit "Conseil des créateurs de mode américains". Si pour l'un, aucune explication n'a encore été donnée, pour l'autre, la collection devrait être présentée au cœur de Los Angeles. Tommy Hilfiger abandonne aussi le navire, préférant pour sa part le ciel extravagant de la culture londonienne.


Serait-ce la fin de la superbe d'antan de New-York ? Avec la naissance de nombreuses scènes textiles dans le monde entier, le remplacement de cette dernière par une ville plus atypique ne laisse pas indifférent, et orne presque d'impatiente réjouissance. Le bouleversement des codes décidément en mantra de la mode 2020.




#FashionWeek #NewYork #JeremyScott #Défilé #Fin

ET DU CÔTÉ DES DÉFILES ?

 M A G A Z I N E

SUIVEZ-NOUS
Instagram
Youtube
Pinterest
RSS