1970 à 1988 : passion précoce

Clare Waight Keller naît à Birmingham le 19 août 1970. Sa vocation pour la mode naît très tôt puisque à cinq ans déjà elle manie les aiguilles à tricoter et à 8 ans, coud ses propres coussins de chambre, ce, grâce à la passion de sa mère: "« C’est une passionnée, une perfectionniste, déclare Clare au Figaro en juin 2019. Je l’ai toujours vue coudre. Ses coupons de tissu, sa machine, ses bobines de fil et ses aiguilles étalés sur la table de la salle à manger, c’est toute mon enfance, je pourrais presque dire que j’ai grandi dans un atelier". Comme une évidence, elle poursuit ainsi des études au Ravensbourne College of Art. Elle y  obtient un bachelor en mode, avant de terminer un master en mode, spécialisé en maille de tricot au Royal College of Art.

1991 à 2004 : aussi vite formée, aussi vite responsabilisée

 

A 21 ans, elle se lance dans la vie active chez Calvin Klein à New York en tant que styliste pour la ligne de prêt-à-porter femme. La britannique y officie quatre ans, avant de bifurquer chez Ralph Lauren, pour s'occuper des lignes homme Purple. Elle y apprend à maîtriser les techniques de confection des tailleurs. En 2000, Clare déménage en Italie afin de rejoindre Tom Ford. Celui-ci l’intègre à l’équipe de Gucci auprès de Francesco Costa et Christopher Bailey. Elle y reste jusqu’au départ de Ford en 2004.

2005 à 2018 : « créatrice de l’année » 

A 35 ans, la chevronnée est nommée directrice artistique de Pringle of Scotland. Elle réinvente le style et l’héritage de la maille de la Maison, la faisant alors défiler pour la première fois en 2006. En 2007, elle lance la ligne Pringle 1815, ce qui lui vaudra le prix de « créatrice de l’année » dans la catégorie cachemire des Scottish Fashion Awards. En 2016, elle remporte le prix « du choix de l'éditeur de l'année » aux Elle Style Awards, et réitère l'exploit en raflant celui de la « créatrice de l'année » lors de l'édition 2018 des British Fashion Awards.

 

2017 à 2019 : clairement haute couture

 

Elle quitte l'enseigne écossaise en 2011 afin de s'occuper de la direction artistique de Chloé, grâce aux recommandation de Karl Lagerfeld. Dans cette nouvelle Maison, elle y redéfinit une silhouette romantique, féminine et solaire. Six ans plus tard, la britannique quitte le navire français. Elle se voit engagée en tant que directrice artistique de la haute couture et du prêt-à-porter femme et homme chez Givenchy. Elle devient alors la première femme de l'histoire à la tête de la griffe parisienne depuis sa création en 1952. L'une de ses initiatives les plus prestigieuses reste à ce jour, la conception de la robe de Meghan Markle pour son mariage avec le prince Harry en 2018.

Depuis 2020 : la fin d'une idylle

Plébiscitée par la critique, la styliste se révèle de démonstration en démonstration en ce qui concerne les créations haute couture Givenchy. Aux dépens évidents des collections prêt-à-porter ayant toujours peiné à rendre leurs lettres de noblesse à l'esprit de Hubert de Givenchy. Le climat anxiogène perpétré par la propagation du Covid-19 en début d'année 2020 aura in fine eu raison du dernier défilé de la protégée de Karl Lagerfeld. Le 10 avril 2020, la maison de luxe française décide de se séparer de la Britannique

« Je suis assez à l’aise avec les matières souples, mouvantes

et spontanées, que l’on contrôle moins, qui se prêtent à la haute couture »​

CITATIONS

COLLECTIONS

VUES

PAR

TOPWALK

Texte : Topwalk Magazine

Publié : 8 janvier 2020

Mis à jour : 10 avril 2020

 

Crédits photos :

Clare Waight Keller ©Givenchy

Sources texte : 

ELLE, Le Figaro, Vogue, Business of Fashion, GivenchyNuméro, Libération

 
 
 

CLARE

    WAIGHT

           KELLER

Activité principale :
Naissance :
Nationalité :
Diplôme :
Profession :
A travaillé pour :
Réseaux sociaux :
Styliste
19 août 1970 à Birmingham (Angleterre)
Britannique
Master en Design de mode
Modéliste, 
Styliste
Calvin Klein, Ralph Lauren, Gucci, Pringle of Scotland, Chloé, Givenchy
  • Instagram
 

 M A G A Z I N E

SUIVEZ-NOUS
Instagram
Youtube
Pinterest
RSS